AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

De la réflex-ion autour de la photo (bla bla philo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
De la réflex-ion autour de la photo (bla bla philo)

Invité
Invité







MessageSujet: De la réflex-ion autour de la photo (bla bla philo) Lun 3 Mar 2014 - 7:24

Y'a pas de sujet là-dessus alors je me lance

Le but est de discuter de photo, mais pas technique ou derniers tâtonnement : plutôt "la photo - pourquoi ?" ou "qu'est-ce que la photo pour vous ?"
"Du post-traitement à la retouche : oui ou non, et dans quelle mesure ? "
"Comment en êtes-vous arrivées-là ? Est-ce un choix ou une fatalité ? Qu'est-ce que vous essayez de dire (ou pas) au travers le médium du cliché ?"

Enfin voilà beaucoup de pistes de réflexion qui m'intéressent, j'attends de lire vos pavés, à vos claviers...!
Revenir en haut Aller en bas

P h e y l e e n
Membre

avatar

Féminin
Nombre de messages : 2274
Logiciel(s) de création : Photofiltre
Matériel Photo : Reflex Canon EOS 600D + Obj. Canon 18 - 135 mm f/3.5 - 5.6 + Tamron SP AF 90mm/2.8 macro 1:1 + Sigma 10-20mm F4-5.6 EX DC + Canon EF-S 55-250mm F4-5.6
Date d'inscription : 17/12/2009





MessageSujet: Re: De la réflex-ion autour de la photo (bla bla philo) Jeu 6 Mar 2014 - 13:50

Je vais faire un petit copier/coller de ce que j'ai écrit dans la partie "L'Auteur" de mon site photo pour répondre :


Je puise mon inspiration dans la nature et les merveilles qu'elle a à offrir. Toutes ces petites choses auxquelles on ne prête pas forcément attention, mais qui sont fascinantes. La forêt d'une vallée, un arbre de la forêt, l'écorce de l'arbre ou une feuille qui l'habille... On a vite fait de passer du paysage à la macrophotographie.
La magie de la photo selon moi, réside tant dans l'esthétique que dans la symbolique, et je n'ai pas pour principe de reproduire le plus fidèlement possible ce que je trouve dans la nature, au contraire : un peu à la manière d'un homme dont on ferait l'éloge, je considère qu'afin de faire apprécier à ceux qui ignorent et faire rêver ceux qui savent, il nous faut mettre en valeur le sujet. J'entends par là, cadrer de façon minutieuse afin qu'un pylône électrique n’entache pas un paysage qui parait sauvage, flouter généreusement un arrière-plan qui attire trop l'attention, ou encore capturer de la manière la plus intense un coucher de soleil flamboyant...
Je ne fais pas partie de ceux qui prônent le naturel à tout prix. Certes, je préfère utiliser au maximum les capacités de mon appareil photo et les outils qui lui sont associés (les filtres, le flash, les différents objectifs...) mais je n'ai rien contre le fait d'utiliser un logiciel de retouche, en ce qui me concerne, dans de moindres mesures (une pointe de netteté généralement et une légère correction du bruit sur certaines photos).
Le photographe n'est pas un journaliste : Il n'existe aucun code d'éthique dans l'art qui lui donnerait pour obligation morale de retranscrire parfaitement la réalité. Ce qui rend l'art si exceptionnel justement, c'est la liberté qui est permise à ceux qui le pratiquent de s'exprimer à travers celui-ci de la manière la plus personnelle, à travers son propre regard.
Ainsi, vous aurez compris que je fais partie de ceux qui estiment que retoucher n'est pas tricher. J'ajouterais toutefois un dernier détail : si vous estimez qu'un photographe qui retouche ses photos ne mérite pas son titre, rappelez-vous qu'une oeuvre ne peut être achevée que lorsque l'artiste a atteint son but. Considérez-vous qu'un peintre qui utilise de la matière (comme de petits graviers par exemple) n'en est pas vraiment un ? Un sculpteur qui peint son oeuvre n'en n'est pas moins un sculpteur ? Si l'on use d'un trop plein de sévérité dans l'art, comment espérons-nous nous exprimer alors...

C'est justement cet art si complexe qui m'a attirée, probablement parce qu'il a la capacité extraordinaire d'immortaliser un instant, à la seconde près. N'est-ce pas incroyable cette faculté nous permettant de voir ce qu'on ne peut voir à l'oeil nu ? Un léopard au galop, une goutte d'eau en plein vol, ou même les traits figés d'une personne : on peut voir des choses sur un portrait glacé qui sont imperceptibles sur un visage immobile mais "vivant".
C'est aussi pour parer aux failles de notre mémoire que je me suis tournée vers la photo. Quelle joie d'être nostalgique face à une photo qui nous rappelle de bons souvenirs, cela m'évoque une douce tristesse.
Enfin, et comme dans tous les arts, c'est la joie de partager notre vision du monde qui fait toute sa beauté, sa force et son attrait.
Revenir en haut Aller en bas

De la réflex-ion autour de la photo (bla bla philo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Make Your Horse ::   :: Discussions artistiques-