AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

SOS Philosophie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
SOS Philosophie

daxon
Membre

avatar

Féminin
Nombre de messages : 179
Logiciel(s) de création : Photoshop Cs5
Matériel Photo : Nikon D3100
Date d'inscription : 23/12/2011





MessageSujet: SOS Philosophie Mer 16 Jan 2013 - 15:26

Bonjour chers MYHiens/ennes.

La plupart d'entre vous a eu la chance de pouvoir "apprendre" (si tenté qu'il y ait quelque chose à "apprendre") la philosophie. J'aimerai juste vous demander, comment avez-vous fait pour progresser? Y aurait-il une technique qui, à priori, pourrait mieux marcher qu'une autre? Je parle de moyens assez concrets : apprendre par coeur des définitions, voir beaucoup de plans et s'en inspirer.

Mon prof condamne l'érudisme, ce que je peux concevoir. Apprendre par coeur des thèses ne nous apprend pas mieux à philosopher, mais en partant de rien la tâche n'est que plus dure. J'essuie de très mauvaises notes depuis le début de l'année, et c'est le cas de la majeure partie de la classe. Des contrôles à 8 de moyenne générale, un cours décousu sans plan apparent, et une partie de la classe qui dort au fond. Bref, une classe de philosophie en somme.

J'ai d'abord trouvé la matière très intéressante. Mais je m'y perd, et les résultats ne suivent pas. Récemment, j'ai appris que ma dissertation était catastrophique. Je manque de logique et de rigueur, apparemment.

Pour expliquer ces faibles résultats, j'ai d'abord pensé que c'était dû à un mauvais maniement de la langue. Pourtant, d'autres personnes aux compétences à peu près égales aux miennes, en matière d'écriture, arrivent à avoir des notes tout à fait correctes. Je ne sais pas s'il existe une formule magique, mais peut-être avez -vous trouvé des techniques pour au moins assurer un minimum syndical? Smile

Je vous remercie!
Revenir en haut Aller en bas

Shynra
Membre Dévoué


Féminin
Nombre de messages : 5272
Logiciel(s) de création : Photoshop cs3
Date d'inscription : 01/04/2007





MessageSujet: Re: SOS Philosophie Mer 16 Jan 2013 - 16:19

T'aurais pas une dissert a envoyer ? je pourrai peut etre te dire ce qui cloche, sans prétendre être une prof mais bon..
C'est quoi que ton prof appelle "philosopher", ça fait un peu terme de prof de philo allumé avec une toge et une barbe... La philo de terminale, L du moins, c'est une matière rigoureuse, normalement on ne te demande pas ton avis en tant que tel pas plus qu'en histoire, donc le terme philosopher me dérange.

Normalement, tout le monde n'a pas cette chance :p, le prof t'apprend des thèses d'auteur sur un sujet précis, par exemple le désir. A partir de la, ton but c'est d'en restituer quelques unes, surtout pas l'intégralité, en répondant a la question. Ma prof était partisante du 3 parties / 1 auteur par partie et en fait c'était très bien parce que justement ça te force a faire un tri, une réflexion, et a expliciter un peu les thèses sans les lister bêtement les unes a la suite des autres.

sur la forme, ça doit se rapprocher de la méthode classique de la dissertation (je te parle pas des commentaires de texte, c'est plus difficile en général et je me rappelle plus bien de la méthode)
Tu introduis ton sujet comme tu en as l'habitude, en appuyant bien sur la définition des termes. souvent dans mes souvenirs, les sujets vont mettre deux termes en relation : ex "désir et bonheur" "satisfaire ses désirs peut il rendre l'homme heureux". C'est la partie la plus importante du travail, tu dois te demander pourquoi on te pose cette question/oppose ces deux notions, soulever le PROBLEME car il y en a toujours un ! La par exemple (tu m'excuseras les imprécisions c'est très vieux dans ma tête), ça doit être très clair dans ta tête a la vue d'un sujet aussi simple : pour certains auteurs oui, satisfaire ses désirs c'est naturel/ça peut faire avancer la société par réalisation du bonheur personnel, pour d'autres le désir est crée, superflu, ou pêché et ne peut pas rendre l'homme heureux, enfin d'autres vont faire une distinction entre différents types de désirs.
Tu as donc tes trois parties : je te conseille vivement de poser ta problématique avec un "alors que" ou autre expression du genre car ca te force justement a problématiser et a réfléchir, a ne pas tomber dans la reformulation : la par exemple tu dois préférer un "le désir peut-il rendre heureux alors qu'il semble parfois faire de l'homme un esclave ?" au "wesh le désir ca rend heureux ?"
Pour répondre, tu devrais commencer par la thèse la + éloignée de ton point de vue pour finir par la plus proche (j'aime en général finir par la thèse "neutre" mais ca dépend des sujets et bon tout est acceptable, n'oublie pas les transitions) La par exemple ça pourrait donner un truc genre (très grossierement encore une fois)
I Le désir semble faire de l'homme un esclave
II Pourtant il semble qu'il puisse conduire au bonheur
III Au final il semblerait que la réalisation de certains désirs, mais pas tous, puisse rendre l'homme heureux

Bien sur tu n'appelles pas tes parties comme ça, c'est pour te montrer le fil de pensée Smile et dans la conclu grosso modo tu tranches un peu en appuyant sur la thèse que tu préfères, cad la derniere. J'espère que ça t'aide un peu, je ne sais pas si c'est très clair désolée.... N'hésite pas si tu as des questions
Revenir en haut Aller en bas

daxon
Membre

avatar

Féminin
Nombre de messages : 179
Logiciel(s) de création : Photoshop Cs5
Matériel Photo : Nikon D3100
Date d'inscription : 23/12/2011





MessageSujet: Re: SOS Philosophie Mer 16 Jan 2013 - 18:34

Merci beaucoup!

Oh tu sais parfois je lis mes cours et je ne comprends pas tout, ou suis parfois en profond désaccord avec le prof. Je sais pas comment un cours de philo est censé se dérouler, je n'ai eu qu'une expérience... Je me suis mal exprimée en évoquant le "philosopher", en gros notre prof nous dit que notre dissert ne dois absolument pas ressembler à un catalogue d'auteurs, machin a dit ça, mais machin dit ça, puis machin au final a dit ça. Il veut une réflexion personelle. Bien sûr, on peut citer des auteurs, c'est parfois vivement conseillé, mais ça ne doit pas non plus être le fil directeur de notre dissert!

En fait le problème, c'est que tous les bouquins que (parascolaire de philo oui oui) disent la même chose : pour la dissert par exemple : faut s'aider des auteurs, mais pas trop. Faut traiter le sujet, trouver une problématique, définir les termes, être cohérent... enfin bref tout le monde le sait ça, Mais par exemple, le point de vue de ta prof en terminale ne correspond pas à celui de mon prof. Tous les deux vont dire que il est recommandé de citer des auteurs, mais le mien insiste surtout sur la réflexion personelle alors que la tienne recommande un auteur par partie.

Je comprends bien ton exemple, j'ai pas encore reçu ma dissert j'ai fait un truc apparemment catastrophique.( M'enfin au risque de paraître débile ça me semble pas toujours évident les problématiques!)

Le problème était Faut-il tout critiquer? Là par exemple, je savais pas trop quoi dire...
Revenir en haut Aller en bas

Shynra
Membre Dévoué


Féminin
Nombre de messages : 5272
Logiciel(s) de création : Photoshop cs3
Date d'inscription : 01/04/2007





MessageSujet: Re: SOS Philosophie Jeu 17 Jan 2013 - 0:47

Y a vraiment des profs nuls, la mienne était agrégée et trop bien.
La réflexion personnelle vient dans la manière dont tu conduis ton intro, l'agencement de tes parties et la mise en perspective des thèses, les transitions et la conclu.
Après tu peux faire pareil sans citer les auteurs si il y tient tant que ça xD

Ton sujet est un peu moins facile, mais finalement ça revient au même. Il faut trouver tes idées, un problème. Il ne faut pas passer a coté du "tout" qui est un mot clé de ton sujet. Par exemple, et je vais te dire n'imp parce que je me souviens pas du tout du tout :
1 - non il ne faut pas tout critiquer, le monde est une oeuvre de dieu on ne critique pas le travail de dieu quand même !
2 - pourtant tout critiquer ça fait avancer la science, permet d'avancer, d'améliorer l'homme, et puis dieu il existe pas
3- finalement ce serait bien de critiquer certains trucs parce que ça fait avancer, mais pas d'autres parce que ça peut freiner le progrès par trop de discussions

ta problématique pourrait donner un truc genre : Tout critiquer fait il avancer l'homme ou bien la critique de toute chose est-elle un frein au progrès ? (le ou bien c'est pas très joli, mais au moins normalement tu es sure d'avoir problématisé)

bref il est tard je dis un peu de la merde, c'est juste pour que tu comprennes l'idée.
Après il faut parfois arriver a relier le cours : par exemple le 1 ridicule que j'ai inventé, tu aurais pu le tirer d'une partie de cours sur la religion qui ne parle pas directement de la critique etc.
Revenir en haut Aller en bas

daxon
Membre

avatar

Féminin
Nombre de messages : 179
Logiciel(s) de création : Photoshop Cs5
Matériel Photo : Nikon D3100
Date d'inscription : 23/12/2011





MessageSujet: Re: SOS Philosophie Ven 18 Jan 2013 - 15:56

Boon j'ai acheté des livres de cours sur la philo! Je vais essayer de comprendre un truc à cette matière, mais j'ai oublié d'établir un paradoxe à ce sujet donc c'est pour ça que c'était caca. Je te remercie! Tout de suite ça simplifie la tâche, plutôt que les plans introuvables que le prof nous propose.


Son paradoxe à lui en gros : oui on doit tout critiquer pour faire progresser la recherche mais en doutant de tout et en remettant en cause toutes nos connaissances, ne risque-t-on pas de tomber dans un sceptisicme rédhibitoire et systématique? (ou un truc du genre, je l'ai pas noté il l'a dit en cours)
Revenir en haut Aller en bas

daxon
Membre

avatar

Féminin
Nombre de messages : 179
Logiciel(s) de création : Photoshop Cs5
Matériel Photo : Nikon D3100
Date d'inscription : 23/12/2011





MessageSujet: Re: SOS Philosophie Lun 21 Jan 2013 - 17:35

Bon je reviens sur ce topic pour un problème plus concret puisqu'il s'agit d'un nouveau devoir ^^

J'ai eu un magnifique 7 au dernier devoir, la philo ça ne vole pas très haut ahah. Enfin bref, j'étais à côté de la plaque et très sincèrement, avec les révisions, je l'ai très peu travaillé.

Notre prof applique cette politique : si nous avons deux contrôles, il ne compte que la meilleure note. Si nous en avons trois, il fait la moyenne des deux meilleures notes.

N'allez pas croire qu'il se montre très clément avec nous... La moyenne de la classe est environ à 11,5 au final, avec un bon lot de notes en-deça de la moyenne (quoique, ce devoir a été très bien réussi par une majorité de la classe, y'a eu pas mal de 11/12, des notes ""bonnes"")


Ce trimestre, nous pouvons faire trois devoirs :
-deux devoirs obligatoires : un ou j'ai eu 7, et l'autre qui va être un DST de 3h, avec trois sujets au choix (deux dissert ou une explication), type bac, dans les semaines à suivre (oui oui 3h, mais il nous dispense de la conclusion, bon c'est clair qu'une conclusion ça met une heure à écrire...)
-Un devoir "bonus", surtout pour ceux qui auraient raté le contrôle, pas obligatoire.

Si vous avez bien compris mon explication (e si j'ai été claire, mais bon apparemment c'est pas mon point fort) ce devoir bonus ne pourra m'avantager que si je le réussis mieux que le futur DST, car il fera la moyenne des deux.

Voici le sujet :

Jusqu'où peut-on nous forcer?


Autant vous avouer tout de suite, ça ne m'inspire pas du tout parce que j'ai du mal à voir le rapport direct avec le cours... J'ai eu quelques idées en rentrant chez moi, rien de très abouti et ça reste encore perfectible (encore heureux sinon je suis condamnée) : on n'est jamais forcé, on a toujours le choix entre au moins deux options. Si l'on obéit, c'est par conssentement avant tout car l'Homme est possibilité. Le problème c'est que ça n'en est pas un. Si nous sommes maîtres de notre volonté, alors on ne peut pas nous forcer, donc jusqu'où? Jusqu'à que notre raison morale, nos principes, soient mis à mal? Je n'arrive pas à établir un paradoxe concret.

J'ai pensé à la dignité humaine aussi... Mais je vois pas trop quoi dire...

Si vous avez des idées! Very Happy Merci beaucoup je m'en remet (en partie) à vos lumières
Revenir en haut Aller en bas

Shynra
Membre Dévoué


Féminin
Nombre de messages : 5272
Logiciel(s) de création : Photoshop cs3
Date d'inscription : 01/04/2007





MessageSujet: Re: SOS Philosophie Mer 30 Jan 2013 - 3:43

Désolée je viens d'avoir ton mail :/ c'est trop tard ?
sinon en vitesse je te trouvais bien partie, les mots clés pourraient être liberté, déterminisme, pouvoir etc selon comment tu orientes ton sujet
Tu devrais jeter un oeil du côté de sartre pour qui l'homme a toujours le choix
la dignité humaine mouais, faut voir ce que tu en fais pourquoi pas dans l'absolu.. Mais n'oublie pas qu'il y a un "peut on nous", ce qui implique qu'une force extérieure peut te forcer et après tout, elle peut bien bafouer ta dignité non ? ça ne me parait pas etre une limite, sinon éthique, et vu comme ca ça me parait un peu sortir du sujet... Je ne pense pas qu'on attende que tu répondes a la question "jusqu'ou peut on se forcer" ou "jusqu'ou est il juste/moral de se forcer ou d'être forcé"

le paradoxe que tu ne trouves pas est devant ton nez en réalité, tu le trouverais si tu avais analysé mot par mot ton sujet
=> jusqu'ou : tu l'as fais jusque la, tu parles de limites/principes etc, c'est bien il faudra surement en parler
=> peut on nous : il y a une idée d'influence extérieure ici
=> forcer : contrainte, peut être moral ou physique

tu dis que l'homme est libre par essence => I on ne peut pas forcer l'homme, pourtant on sait très bien qu'on peut les forcer jusqu'au bout, jusqu'a la mort etc => II on peut forcer l'homme a la plupart des choses avec de grands moyens physiques ex tortures, mentaux ex sectes, pourtant on ne peut pas forcer l'homme a tout, il peut choisir de crever a la limite pour ne pas dépasser les limites qu'il s'impose etc => III on peut forcer l'homme dans certaines limites qu'il s'est fixé, que la nature lui a fixé...
tu l'as ton paradoxe, "y parait que l'homme est libre, mais finalement on peut le forcer jusqu'a certaines limites"

Voila c'est hyper grossier et mal formulé désolée mais je suis un peu ko c'était surtout pour te donner une réponse rapide en espérant que ce soit pas trop tard parce que ça date :/
Revenir en haut Aller en bas

daxon
Membre

avatar

Féminin
Nombre de messages : 179
Logiciel(s) de création : Photoshop Cs5
Matériel Photo : Nikon D3100
Date d'inscription : 23/12/2011





MessageSujet: Re: SOS Philosophie Sam 2 Fév 2013 - 20:56

Bonjour Shynra! Tu réponds à des heures pas possible! x)

Ne t'inquiète pas j'ai déjà fait quelque chose qui ne ressemble pas vraiment à ce que tu as fait (je ne sais pas si c'est bien) j'ai éliminé d'office toutes les contraintes reliées à la capacité humaine (relative au corps quoi, dans les limites de la réalité, on ne peut pas forcer un homme à bout) et j'ai davantage voulu parler des limites d'un point de vue éthique et moral.

Ma problématique était la suivante : Forcer un Homme, c'est porter atteinte à sa liberté définie en tant que : absence de contraintes. (un peu une tautologie là) Mais, l'homme est parfois soumis aux contraintes d'autrui, mais décharger sa responsabilité sur une cause extérieure ne constitue-t-il pas l'alibi suprême? Cela sape les fondements de la société, qui repose sur des sujets libres et autonomes.

Ma première partie : Forcer l'Homme c'est le priver de sa liberté (au sens premier) je distingue aussi la contrainte du devoir moral, être forcé : c'est être forcé par autrui, il ne s'agit pas là d'une volonté libre et autonome. Je définis la liberté au sens commun : l'absence de contraintes, mais je remet en question cette définition, ça voudrait dire que l'animal est libre??? Déjà, un Homme peut-il être dénué de toute contraintes? C'est oublier déjà une première contrainte imposée par la nature : le corps qui réagit à des besoins. Et ouis l'animal réagit à ses besoins, il ne peut pas prendre d'intiatives, il n'agit pas ce que l'homme peut faire, donc on ne peut pas trouver l'essence de la liberté humaine dans cette définition.. Si contrainte un homme c'est porter atteinte à sa liberté, je ne peux néanmoins pas me soustraire à la présence d'autrui, donc ya des règles qui sont imposées sinon désobéissance serait une force de liberté! et donc anarchie et conflit permanent!!

Deuxième partie : J'ai besoin d'autrui, l'homme ne peut vivre seul (rare cas d'enfants sauvages, ça marche pas, l'homme a toujours vécu dans l'horizon d'autrui. Donc l'homme est parfois soumis à des lois, là je choisis l'exemple du code pénal : le citoyen autnome suit les lois qu'il s'est lui-même prescrite, ça empêche le pouvoir arbitraire, assure les intérêts du bien commun (dans l'idéal) et la sécurité. Donc oui faut de bonnes lois raisonnée! et puis l'enfant doit être soumis aux lois, sinon il n'écouterait que son corps et ses pulsions naturelles. Oui mais, encore faut-il que ces lois soient juste et l'instance qui les applique légitimé, obéir systématiquement à une loi n'est-ce pas là le masque d'une obéissance aveugle et déraisonnée? (ou un truc du genre je sais plus trop)

Bref troisième partie : expérience milgram montre que les hommes ont tendance à obéir à une instance qui leur semble légitime MEME si elle l'est pas et cela entre en conflictualité avec leur conscience! Et donc, le pire c'est de penser que l'autorité est forcément légitime par nécessite, l'accepter en tant que telle. je donne l'exemple de Candide est l'optimiste, ou le monde est créé par dieu, inchangeable et il faut l'accepter. Accepter le déterminisme et la fatalité, optimisme naif de candide, révolte de voltaire face à la passivité des gens (euh en gros....) et donc là j'ai sorti sartre : l'Homme n'est que projet il n'a pas d'essence! Saertre s'oppose à toute conception fataliste dans lequel l'homme est déterminé, au final "l'homme n'a jamais été plus libre que sous l'occupation allemande" parce que c'est en étant confronté à des choix que l'homme devient libre. Et pis au fond on a toujours le choix même s'il s'agit de crever.

Donc j'ai pas fait de conclusion encore mais la limite c'est nous qui la posons, comme einstein le dit "ne désobéis jamais à ta conscience même si l'état te le demande" nous devons absolument avoir une attitude critique et raisonnée face aux autorités qui nous entourent, sans cesse nous questionner à propos de leur légitimité. et là j'ai pas encore fini mais bon ça va être ça grosso merdo ^^'
Revenir en haut Aller en bas

Shynra
Membre Dévoué


Féminin
Nombre de messages : 5272
Logiciel(s) de création : Photoshop cs3
Date d'inscription : 01/04/2007





MessageSujet: Re: SOS Philosophie Sam 2 Fév 2013 - 21:55

Je vis aux Etats Unis il y a six heures de moins :p

J'ai survolé hyper vite fait, j'ai l'impression que tu compliques beaucoup les choses on te l'a déja dit ? J'ai vu quelque part, si je ne confond pas, que tu voulais passer les concours d'iep je te préviens les correcteurs ne vont pas chercher a déchiffrer, a interpréter. Ce que tu écris doit être clair au premier coup d'oeil, les idées doivent re sortir facilement même quand on survole car on risque de ne pas réellement lire ta copie le jour d'un concours (au bac ca devrait aller ^^ mais bon si tu veux voir plus loin)

Rien que ta problématique me parait alambiquée, alors qu'elle pourrait être définie dans des termes bien plus simples

Je suis partagée sur ta première partie, elle me parait hors sujet en fait.... Je comprends ou tu veux en venir pourtant, mais tu ne réponds pas vraiment a ta question. Le sujet n'est pas "la liberté" de l'homme, mais peut-on le forcer ? On s'en fout un peu qu'il soit forcé ou non par ses instincts... Les contraintes dont tu parles sont en + davantage des contraintes physiologiques, internes, ça ne va donc pas avec le "peut on forcer" je pense.
En fait non, je peux me tromper encore une fois je ne suis pas prof, mais pour moi tu t'éloignes complètement du sujet pour le coup. Je ne vois pas vraiment ce que ça fout la, et ta transition n'a pas vraiment de sens donc tu n'arrives même pas a l'intégrer au reste de ta copie.

La deuxième partie est plus dans le ton déjà. En y re réfléchissant après t'avoir répondu j'avais d'ailleurs pensé qu'en fait tu aurais pu intégrer ton histoire de dignité humaine dans un truc du genre "l'homme peut etre forcé dans les limites de la loi" etc en parlant du monopole de la violence légitime, des dérives et de droit international, MAIS ça me parait un peux complexe a mener comme fil conducteur tant d'un point de vue des connaissances et d'un point de vue purement formel pour un élève de term.
Par contre (oui il y a un par contre) si l'idée de départ me parait bonne (l'homme vit en société, il faut des contraintes pour que la société marche, il faut des lois etc) tu pars un peu dans tous les sens dans ta manière de l'expliquer (après je ne sais pas comment tu as fais dans ta copie !). Le sujet reste "jusqu'ou peut on nous forcer ?" pas "faut-il des lois pour vivre en société". D'ailleurs tu vois en ré écrivant le sujet je me rends compte que moi même je m'éloignais la. En fait même cette partie me parait un peut HS, ça occulte complètement le "jusqu'ou" et tout... Ton sujet n'est pas "peut on nous forcer" ou "doit on nous forcer", tu devrais le relire régulièrement pendant que tu construis ton plan... Du coup faut voir ce que tu en as fais mais ca me parait limite.

La troisième reste la partie qui aurait pu répondre le plus au sujet, mais encore une fois tu t'égares. Tu parles d'obéir, oui mais obéir ce n'est plus être forcé !
"Et donc, le pire c'est de penser que l'autorité est forcément légitime par nécessite, l'accepter en tant que telle. je donne l'exemple de Candide est l'optimiste, ou le monde est créé par dieu, inchangeable et il faut l'accepter. Accepter le déterminisme et la fatalité, optimisme naif de candide, révolte de voltaire face à la passivité des gens (euh en gros....) " => j'ai envie de te dire qu'on s'en tamponne la coquille quelque chose de sévère Wink ce n'est pas du tout le sujet attention !
Le dernier morceau sur sartre était le mieux => jusqu'ou peut on forcer l'homme ? on ne le peut que si il l'accepte, l'homme est libre par essence et peut faire le choix de la mort.

Bon du coup pour moi ta copie ne va pas vraiment Sad..... Désolée si tu me trouves vache, mais en même temps si tu veux vraiment t'améliorer malheureusement il va falloir en passer par la...
Tu as de bonnes idées et de la culture : ton problème : tu veux parler de tout ce que tu sais, tu en oublies COMPLETEMENT le sujet et ça part dans tous les sens. Il y a un véritable essai de mise en lien de tes différentes parties, c'est bien mais ça ne pouvait pas marcher vu que tu ne réponds pas bien au sujet et que ta réflexion s'étale trop.
Il faut aussi être plus claire, par moments j'ai du relire des passages 3-4 fois pour comprendre ou tu voulais en venir. Je pense que c'est du en partie au fait que justement la réflexion ne se tient et ne s'enchaine pas très logiquement, mais aussi a la manière dont tu formules les choses : essaye de rester claire et efficace dans le choix de ton vocabulaire. Préfère les phrases pas trop longues, on est pas en littérature.

Bref sorry encore de te dire tout ca, autant ça va passer (j'ai le regard de quelqu'un qui a bac+4, pas d'un prof habitué a corriger des lycéens !) Smile par contre pour un concours d'iep tu auras du mal a être prise avec ce genre de copies, c'est pour ça que je préfère être un peu brutale pour que tu vois bien ce qu'il faut travailler.

ps : ne te décourage surtout pas, ma méthode on me l'a apprise en prépa sciences po et je suis passée par des 2/20, des "ça en est trop (ndlr : de conneries) j'arrête de corriger", et autres joies comme tout le monde ni plus ni moins Razz faire une bonne dissert ça s'apprend, et n'hésite pas si tu as d'autres questions etc
Revenir en haut Aller en bas

daxon
Membre

avatar

Féminin
Nombre de messages : 179
Logiciel(s) de création : Photoshop Cs5
Matériel Photo : Nikon D3100
Date d'inscription : 23/12/2011





MessageSujet: Re: SOS Philosophie Dim 3 Fév 2013 - 14:27

Ah crois moi, on me le dit tout le temps... Je surcomplique les choses, ça en devient initelligible...

Mon plan me paraissait cool (enfin je dis ça j'ai eu 7 à mon dernier donc mon avis n'est pas super) mais enfin le problème nde ton plan c'est que je n'arrive pas à comprendre la démarche! enfin l'homme est libre mais on arrive à le forcer? Je ne comprends pas vraiment la problématique (en même temps tu n'as pas eu l'opportunité de développer) je dois le rendre pour demain en fait... Parce que parler des limites du corps, le forcer jusqu'à mourir etc j'arrivais juste pas à en parler, à faire des pages dessus... En fait si j'ai opté pour ce plan c'est aussi en partie parce que je voulais de la matière à traiter! J'ai une problématique mais oui le problème c'est que je frole le hors sujet (ou je suis en plein dedans ce qui est TROP SOUVENT le cas...)

Il est peut être un peu tard, je suis sensée le rendre demain, mais si tu vois ce message assez vite, tu pourrais me le détailler un peu pour que je voie si je peux faire qqch d'ici demain? ^^

EDIT : j'ai le choix de le rendre et de ne pas le rendre en fait... je sais pas quoi faire...
Revenir en haut Aller en bas

Shynra
Membre Dévoué


Féminin
Nombre de messages : 5272
Logiciel(s) de création : Photoshop cs3
Date d'inscription : 01/04/2007





MessageSujet: Re: SOS Philosophie Dim 3 Fév 2013 - 16:43

Je comprends bien ton problème de matière, c'est tentant de construire le plan autour Wink le problème c'est qu'avec un prof qui note juste (encore une fois un prof de lycée est peut être + indulgent) le hors sujet c'est 0 ! Mieux vaut faire une partie 2 fois moins longue et avoir la moitié des points a la limite, en + ça ne pénalisera pas le reste de ta dissert qui restera cohérente. Sur un plan en trois partie il est généralement admis que la deuxième puisse être un peu moins longue si elle correspond a l'antithèse (grosso modo).

Je ne sais pas trop quoi te dire, pour être hyper honnête le prgramme de philo est bien loin donc te donner de la matière c'est pas évident :/ tu n'es pas obligé de mettre ce que j'ai dis, mais alors il va falloir trouver autre chose pour le remplacer...

J'avoue mon plan est un peu zarb en le relisant arf xD il était taaaard mais la j'ai pas beaucoup de temps..... Il accepte les plans en deux partie?
si oui tu en fais un a la sartre genre on a toujours le choix, tu peux ajouter l'autre la, c'est une meuf allemande je crois qui dit que même les lois faut pas leur obéir quand elles sont illégitimes donc même le monopole de la violence légitime, ou d'ailleurs a violence illégitime, ne devrait pas pouvoir nous forcer etc, MAIS deuxieme partie on peut forcer l'homme dans les limites 1) de son corps et son esprit : ex tortures etc on peut faire céder quelqu'un qui ne le voulait pas 2) on peut le forcer a ne pas faire quelque chose en le tuant, certes il aura essayé jusqu'au bout mais voila :p, tu peux aussi parler de manipulations etc selon comment tu mènes tes définitions mais c'est un peu délicat

A mon avis en faisant comme ça tu restes dans le sujet, et tu règles ton probleme de matière en fondant 3 parties en 2. A mon avis, honnêtement tu auras une meilleure note avec ça même si le 2 parties est pas optimal aux yeux de ton prof, qu'avec le précédent...
Quant a rendre celui la ou pas, je dirais que ça dépend : si c'est non noté ou que la note peut etre effacée par une autre fonce ça ne coute rien et tu auras un deuxieme avis, si c'est une note ferme et définitive je serais toi je le rendrais pas il y aura sans doutes des sujets + cools celui la est pas franchement évident

désolée je suis pressée la mais je pourrai te répondre un peu plus tard si besoin.. bon courage !
Revenir en haut Aller en bas

daxon
Membre

avatar

Féminin
Nombre de messages : 179
Logiciel(s) de création : Photoshop Cs5
Matériel Photo : Nikon D3100
Date d'inscription : 23/12/2011





MessageSujet: Re: SOS Philosophie Jeu 21 Fév 2013 - 19:03

Je réponds sûrement un peu tard... je n'ai pas trop eu l'occasion de me connecter.

Finalement, j'ai rendu ce devoir j'ai eu 13. On a eu un DS y'a une semaine et demie, j'ai eu 13 aussi... Mon 7 est annulé donc j'ai 13 de moyenne et le prof m'adore maintenant x) il dit n'avoir pas compris ma dernière partie! (que je lui ai rééxpliqué après par sms) En fait j'aurai bien aimé te dire un peu plus en détail ses remarques mais j'ai perdu ma copie.... -____- Bon bref je commence un peu à reprendre confiance en philo, ça m'a donné l'opportunité de réviser aussi ce foutu DM ^^'


Merci beaucoup en tout cas!
Revenir en haut Aller en bas

Shynra
Membre Dévoué


Féminin
Nombre de messages : 5272
Logiciel(s) de création : Photoshop cs3
Date d'inscription : 01/04/2007





MessageSujet: Re: SOS Philosophie Jeu 21 Fév 2013 - 20:41

super nouvelle !! Le truc avec les profs de philo c'est qu'ils sont hyper différents et parfois zarb, maintenant que t'as compris ce que le tien attendait ca va aller tout seul je pense Smile
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: SOS Philosophie

Revenir en haut Aller en bas

SOS Philosophie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Make Your Horse :: - 2014 --