AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

3615 Les prépationnaires à la dérive

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
3615 Les prépationnaires à la dérive

Dacya
Admin

avatar

Féminin
Nombre de messages : 11439
Logiciel(s) de création : Photoshop CS5
Matériel Photo : Nikon D3100
Date d'inscription : 14/03/2007





MessageSujet: Re: 3615 Les prépationnaires à la dérive Mer 14 Nov 2012 - 16:31

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité







MessageSujet: Re: 3615 Les prépationnaires à la dérive Mer 14 Nov 2012 - 17:33

Flo a écrit:
C'est pas Lully qui est en SRC? Demande lui : )


C'est certain par contre que si tu ne veux pas faire des études longues, la prépa n'était pas la meilleure des idées. Mais je continue de penser que tu devrais en parler à tes profs, parce-que je pense que ce sont les mieux placés pour te dire si tu fais le bon choix ou pas. On a tous des périodes de doute, des envies de quitter la prépa, et je pense qu'eux pourront te dire si c'est une erreur ou une bonne chose, selon comment tu vois la prépa, selon tes résultats, etc. Après... les profs n'ont pas la science infuse, c'est toi qui prend la décision au final, mais il ne faudrait pas que ce soit sur un coup de tête.

    Possible, en tout cas je connais déjà deux personnes qui suivent cette formation et qui ne m'en disent que du bien, j'ai plein d'étoiles dans les yeux et je n'ai qu'une envie, y être au plus vite Happy

    Je sais bien que j'aurais dû m'en rendre compte avant, mais encore une fois, quand tu es en L, on te présente souvent la prépa comme la "voie royale", LE truc où aller, et forcément... à l'époque, j'ai pensé Journalisme, j'ai pensé Ecole de Journalisme, j'ai pensé concours, j'ai pensé prépa. Entretemps, la donne a changé... Je me rends compte que je m'épanouirai plus si je faisais directement dans le web. C'est quelque chose qui m'inspire vraiment, dans lequel je sens que j'ai des capacités. Ce n'est pas qu'un simple coup de tête... c'est un coup de coeur.
    Je me fiche au fond des résultats, en soi je suis loin d'être la plus mauvaise et je m'en rends bien compte même si je suis loin aussi d'être la meilleure, je me sens malheureuse en prépa non pas à cause du travail ou des notes, mais plus parce que j'ai l'impression de brasser de l'air, je me sens frustrée, l'an dernier j'avais cinéma audiovisuel, ça bougeait, on avait des projets, beaucoup plus de liberté, là on nous forme pour des concours, mais je n'ai pas du tout l'esprit carré, je suis quelqu'un de très organisé et prévoyant, qui aime réfléchir et à la limite s'évader, mais qui aime aussi s'investir dans des projets, dans des choses concrètes, qui font écho en moi... et je me rends compte que les matières littéraires, en fin de compte, moi qui ait pourtant un esprit littéraire, eh bien... ça ne me correspond pas, pas comme elles sont enseignées ! Même aller à la Fac, rien que d'y penser ça me déprime, non, je sais que si je continue la prépa j'ai plein de chance de finir dans des études qui vont m'ennuyer, dans lesquelles je ne serais pas épanouie... La prépa, c'était un peu le rêve d'une fille qui avait envie de se prouver qu'elle pouvait y arriver, aujourd'hui, j'ai envie d'avoir un appart', j'ai envie d'avoir un métier, j'ai envie de m'insérer dans le monde du travail, je n'ai pas envie de faire des disserts et des commentaires, ou alors dans ma tête ou en discutant avec quelqu'un, pour moi, et selon mon envie, sans avoir à rentrer dans des "normes"... La fierté de faire des études "prestigieuses" qui ne me serviront finalement à rien, uniquement pour dire que j'ai fait mieux que ma soeur, quitte à être malheureuse, je n'en veux plus, il est temps de grandir.

    Ce n'est pas un coup de tête anodin, c'est quelque chose qui tire ses sources de loin. Je me suis encore voilée la face, j'ai voulu me prouver à moi-même que j'étais capable d'avancer mais je ne vois pas l'intérêt si je ne fais qu'avancer sans savoir où je vais. Je me sens plus mature en prenant cette décision, j'aurais l'impression d'être une enfant si je continuais en faisant comme si j'étais obligée, en pleurnichant, sans rien faire pour arrêter... je pense que c'est aussi savoir se comporter comme un adulte que de décider pour soi-même plutôt que de se forcer. De se prendre en mains et de choisir de dire "stop" plutôt que de laisser les choses se faire et s'embourber là-dedans.

    Malheureusement pour moi, je ne m'en suis rendue compte que trop tard et je ne peux pas suivre la formation que je veux actuellement... Je ne sais pas si j'arrête la prépa pour faire des stages, si je vais continuer malgré tout ou aller en Fac. Perdre un an, ça me tue, mais c'est comme ça... Je continue de communiquer par mail avec le secrétariat de l'iut pour voir ce que eux me conseillent. D'autant plus que je n'ai AUCUNE IDEE de comment marche une réorientation, sur quoi ils se baseront pour étudier mon dossier...

    Et je pense que je vais changer de sujet où poster des pavés sur mon orientation scolaire parce que ça ne concerne que partiellement la prépa désormais
Revenir en haut Aller en bas

Flo
Ancêtre MYHien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 14291
Logiciel(s) de création : Photoshop CS
Date d'inscription : 16/05/2006





MessageSujet: Re: 3615 Les prépationnaires à la dérive Mer 14 Nov 2012 - 18:01

D'accord, je comprends mieux : )

J'espère que tu n'as pas pris mon poste pour un reproche hein! C'est vrai que tu as l'air d'avoir analysé la situation et que ce n'est pas un coup de tête.
Après, si je peux me permettre... Même si tu n'as passé que deux petits mois et demi en prépa (si tu décides de partir maintenant), ce ne sera JAMAIS du temps perdu. Même si tu ne t'en sers pas immédiatement, ou dans ton métier plus tard, ce qu'on apprend ça te sert toujours, d'une manière ou d'une autre. La preuve, tu dis que tu te sens plus mûre maintenant. Wink Alors je t'interdis d'utiliser l'expression "perdre une année"! On a tous le droit de se tromper d'orientation. Après, c'est certain, si tu arrêtes, il ne faut pas que tu glandes. Même si c'est pour être caissière à Carrefour, il faut que tu montres qu'il n'y a pas de trou dans ton CV, que ce n'était pas une année de glande, mais je crois que t'es assez lucide là-dessus.
Après, c'est compliqué pour la suite. Moi je t'aurais dit de finir le semestre pour valider tes crédits ECTS, mais si ça te démoralise plus qu'autre chose, il vaut mieux arrêter effectivement...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité







MessageSujet: Re: 3615 Les prépationnaires à la dérive Mer 14 Nov 2012 - 19:25


    Ne t'inquiète pas, je comprends parfaitement ta démarche, et j'aurais sûrement fait la même chose ^.^
    De toute façon je dois effectivement en parler à mon prof principal vendredi, ne serait-ce que pour le prévenir de mes intentions.

    C'est sûr que la prépa n'est jamais véritablement du temps perdu, mais c'est un peu le sentiment que j'ai, en pensant que j'aurais pu directement intégrer la formation que je voulais... d'un côté c'est pas plus mal, je reprendrai les études en même temps que mon homme, on est dans la même galère Happy
    En vérité c'est encore un peu entre parenthèses, je ne sais toujours pas si je reste quand même 'histoire de' ou pas, après tout trouver un emploi convenable avec seulement un niveau Bac n'est pas facile, même sur Paris, je vais voir si je peux m'insérer dans la banque où travaille ma mère, éplucher les annonces, voir sur le site de Pole Emploi, faire des demandes auprès de mes proches, commencer à faire mon cv... et on verra.
Revenir en haut Aller en bas

Flo
Ancêtre MYHien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 14291
Logiciel(s) de création : Photoshop CS
Date d'inscription : 16/05/2006





MessageSujet: Re: 3615 Les prépationnaires à la dérive Mer 14 Nov 2012 - 19:44

Je comprends le sentiment de "perdre une année" dans le fond et l'impatience de faire vraiment ce qui nous plaît. Je pense que tu te rendras compte plus tard, quand cette période de changement sera tournée, que la prépa t'a été utile. Déjà, t'avais peur de passer pour les khôlles non? Et j'ai cru comprendre que tu en avais passé quand même, c'est super, déjà...
Dans ton cas, si jamais je trouvais rien au niveau boulot, je ferais au moins du bénévolat. Genre, montrer que t'en veux quoi, et que même si t'as rien trouvé, t'es pas restée chez toi, tu as essayé de remplir ton CV.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité







MessageSujet: Re: 3615 Les prépationnaires à la dérive Mer 14 Nov 2012 - 20:05


    Sûrement, oui Smile
    Pour les khôlles, j'ai effectivement quelques difficultés à passer des examens oraux, ce qui m'amène encore plus à vouloir éviter la Fac... Mais j'ai réussi à en passer certaines, et même à m'en sortir avec des résultats conséquents parfois... c'est très psychologique.
    Pour le bénévolat, c'est une bonne idée, je note ! Après, je viens de consulter plusieurs offres d'hôtesses en CDD niveau Bac payé au SMIC, à choisir c'est bien le genre d'emploi qui me brancherait... accueillir des clients est bien moins stressant qu'avoir un prof immobile devant toi qui te fixe pendant que tu parles et trier du courrier ne me dérange pas spécialement... d'autant plus que la seule exigence est d'être présentable, je pense que c'est tout de même faisable. Mais bon, il faut être pris. Surtout que la plupart demandent de l'expérience, ce que je n'ai pas...

    Merci beaucoup en tout cas pour tes réponses, et bon courage pour ta prépa ^.^
Revenir en haut Aller en bas

Flo
Ancêtre MYHien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 14291
Logiciel(s) de création : Photoshop CS
Date d'inscription : 16/05/2006





MessageSujet: Re: 3615 Les prépationnaires à la dérive Dim 25 Nov 2012 - 10:55

Merci Phoe'



Des conseils pour ne pas (trop) avoir l'air d'une idiote, demain, pour ma khôlle d'anglais?
J'ai fait l'autruche en la mettant la plus tard possible. (l'anglais est vraiment MA matière "noire". J'avais un bon niveau au collège, au lycée, je savais pertinemment que les profs me sur-notaient par rapport à ce que je faisais, et là je me mange des très mauvaises notes alors que c'est vraiment une matière que j'adore..)
Donc je suis en panique totaaaaaale.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité







MessageSujet: Re: 3615 Les prépationnaires à la dérive Lun 26 Nov 2012 - 20:10

Mince Flo, j'ai vu ton message trop tard. Ca c'est bien passé?
Revenir en haut Aller en bas

Flo
Ancêtre MYHien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 14291
Logiciel(s) de création : Photoshop CS
Date d'inscription : 16/05/2006





MessageSujet: Re: 3615 Les prépationnaires à la dérive Lun 26 Nov 2012 - 20:29

J'ai eu 5, donc je te laisse déduire...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité







MessageSujet: Re: 3615 Les prépationnaires à la dérive Lun 26 Nov 2012 - 20:47

Merde...
Qu'est-ce que t'as dit la prof durant la reprise?
Revenir en haut Aller en bas

Zipou
Membre

avatar

Féminin
Nombre de messages : 2968
Logiciel(s) de création : X
Matériel Photo : Canon 550D
Date d'inscription : 12/04/2007





MessageSujet: Re: 3615 Les prépationnaires à la dérive Lun 26 Nov 2012 - 21:16

Flo : Je viens de voir ton nom là What a Face

http://viedeprepa.tumblr.com/
Revenir en haut Aller en bas

Flo
Ancêtre MYHien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 14291
Logiciel(s) de création : Photoshop CS
Date d'inscription : 16/05/2006





MessageSujet: Re: 3615 Les prépationnaires à la dérive Lun 26 Nov 2012 - 22:51

T'as vu, retweeté par VDP, c'est la consécration!

Evy > Je m'y attendais un peu, en fait. Je suis tombée sur un extrait du voyage de Gulliver, et nooon, désolée pour moi c'était pas d'une évidence déconcertante que les "Yahoos" étaient des géants et que le maître à penser de Gulliver était... un cheval.
Bref.
J'avais rien à dire, en fait, je ne savais pas comment construire mon plan, je n'ai trouvé aucun procédés littéraires, j'ai eu 5 et c'était vraiment de la charité. Pas de problématique, rien, vide.
J'ai perdu mes moyens devant ma feuille...

" - Oh, mais on l'avait vu en cours ça, vous auriez pu le redire Florence!
- Oui mais... je ne comprends rien à ce que l'on fait en cours... "

#CommentPasserPourQuelqu'unD'IdiotEn5minutes.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité







MessageSujet: Re: 3615 Les prépationnaires à la dérive Mar 27 Nov 2012 - 14:36

Tu as du la préparer en une heure ou tu pouvais la préparer chez toi, peinarde? Si c'est le cas tu n'as pas vraiment d'excuse pour ne pas t'être renseignée un peu plus sur le livre, c'est un fait ^^

Pour le plan, ne t'embête pas à l'oral: fais un plan linéaire. Les commentaires composés marchent rarement pour cet exercice, et une explication linéaire permet de balayer tous les procédés stylistiques intéressants du texte sans que cela paraisse hors-sujet.
Concernant la problématique...Il n'y a pas de recette miracle. Il faut considérer en quoi le texte est intéressant/complexe. L'étude de la narration permet souvent de trouver une problématique facilement pour un texte de roman.
Revenir en haut Aller en bas

Flo
Ancêtre MYHien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 14291
Logiciel(s) de création : Photoshop CS
Date d'inscription : 16/05/2006





MessageSujet: Re: 3615 Les prépationnaires à la dérive Mar 27 Nov 2012 - 17:32

Non, j'avais une préparation en une heure.
Je rageais un peu d'ailleurs, car moi je joue le jeu... Et j'ai vu la fille qui passait après moi tirer son sujet 20mn avant... J'avais envie de lui arracher les yeux, maiiis bon. Bref.

Et la prof nous a dit qu'elle ne veut pas de plan linéaire.

De toute façon, ça ne passe pas avec cette prof. On a un niveau de merde, il y a des bilingues dans ma classe qui galèrent à fond, on est jetés dans l'analyse littéraire alors que l'on en a jamais fait... Vendredi, j'ai concours blanc d'anglais, en 5h, je devrais faire un commentaire alors qu'on n'en a jamais fait, à part en cours... (si on peut appeler ça un cours) Même pas un petit truc à faire à la maison, et pas de version ou de thème pour rattraper la note!
Et du jour au lendemain, on devrait tout savoir, être bon, avoir une grande culture littéraire et faire une analyse de façon composée, faut pas pousser quoi...
Je rage un peu, je sais que pour certains trucs, je ne peux m'en prendre qu'à moi même, mais le fossé est tellement immense par rapport au lycée que t'as pas envie de t'accrocher. Elle marque pratiquement 0 mot au tableau... devrions-nous rappeler que l'anglais n'est pas notre langue maternelle?

Bref, cette matière me met vraiment hors de moi. Enfin, la façon dont la prof gère ses cours surtout parce-qu'analyser des textes en anglais, à la base, c'est intéressant...
Revenir en haut Aller en bas

Dacya
Admin

avatar

Féminin
Nombre de messages : 11439
Logiciel(s) de création : Photoshop CS5
Matériel Photo : Nikon D3100
Date d'inscription : 14/03/2007





MessageSujet: Re: 3615 Les prépationnaires à la dérive Mar 27 Nov 2012 - 18:20

Flo a écrit:
Non, j'avais une préparation en une heure.
Je rageais un peu d'ailleurs, car moi je joue le jeu... Et j'ai vu la fille qui passait après moi tirer son sujet 20mn avant... J'avais envie de lui arracher les yeux, maiiis bon. Bref.

    Ça, cherche pas Flo, c'est partout pareil ... malheureusement pour eux, ils ne seront pas du tout entrainés au concours donc en plus d'avoir moins de temps le jour J, ils ressentiront le manque deux fois plus.

    En anglais, l'année dernière, les gens jouaient pas le jeu non plus, les 1ere année recommencent cette année et même des 2e s'y mettent.
    Ils vont dans la salle de préparation après les cours (totalement avant la colle, des jours avant, une semaine avant même !) et écoutent l'audio (on a des mp3 avec l'intégralité des colles de l'année dessus ...), préparent leur colle pendant une heure s'il le faut (nous on a 20 minutes), certains tirent même l'article sur internet vue qu'il y a les références à la fin de l'audio, c'est toute suite plus simple hein ?

    Enfin bon, y'aura toujours des malhonnêtes.
Revenir en haut Aller en bas

Flo
Ancêtre MYHien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 14291
Logiciel(s) de création : Photoshop CS
Date d'inscription : 16/05/2006





MessageSujet: Re: 3615 Les prépationnaires à la dérive Mar 27 Nov 2012 - 18:27

C'est hallucinant Dacia...

Dans ma classe, ceux qui font ça s'en foutent, ils veulent pas passer les concours. Ce qu'ils font n'aura aucune conséquence.
Je me disais aussi que, c'est bizarre de faire 4 soirées dans la semaine, de systématiquement sécher les 2 premières heures du matin et d'avoir 12 aux DS... Wink

J'ai trop envie de faire la gamine et de tout balancer. What a Face Ca m'avancera à rien, enfin si, ça me soulagera un peu. x) Et puis j'arrêterais d'avoir systématiquement la pire note, peut-être! Mais je le ferai pas... mais putain, ils le mériteraient ces cons!
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité







MessageSujet: Re: 3615 Les prépationnaires à la dérive Mar 27 Nov 2012 - 18:33

Flo a écrit:
Non, j'avais une préparation en une heure.
Je rageais un peu d'ailleurs, car moi je joue le jeu... Et j'ai vu la fille qui passait après moi tirer son sujet 20mn avant... J'avais envie de lui arracher les yeux, maiiis bon. Bref.

Et la prof nous a dit qu'elle ne veut pas de plan linéaire.

De toute façon, ça ne passe pas avec cette prof. On a un niveau de merde, il y a des bilingues dans ma classe qui galèrent à fond, on est jetés dans l'analyse littéraire alors que l'on en a jamais fait... Vendredi, j'ai concours blanc d'anglais, en 5h, je devrais faire un commentaire alors qu'on n'en a jamais fait, à part en cours... (si on peut appeler ça un cours) Même pas un petit truc à faire à la maison, et pas de version ou de thème pour rattraper la note!
Et du jour au lendemain, on devrait tout savoir, être bon, avoir une grande culture littéraire et faire une analyse de façon composée, faut pas pousser quoi...
Je rage un peu, je sais que pour certains trucs, je ne peux m'en prendre qu'à moi même, mais le fossé est tellement immense par rapport au lycée que t'as pas envie de t'accrocher. Elle marque pratiquement 0 mot au tableau... devrions-nous rappeler que l'anglais n'est pas notre langue maternelle?

Bref, cette matière me met vraiment hors de moi. Enfin, la façon dont la prof gère ses cours surtout parce-qu'analyser des textes en anglais, à la base, c'est intéressant...

Pas le droit à un plan linéaire?! Non mais...N'importe quoi. Un plan de commentaire composé à l'oral ça ne marche quasiment JAMAIS, empiriquement et logiquement on le constate aisément.

Quant à l'épreuve que tu auras vendredi, c'est n'importe quoi aussi...L'épreuve de tronc commun de langue c'est version et commentaire, en six heures. Seuls les optants anglais (en Khâgne seulement) ont droit à une épreuve supplémentaire de commentaire littéraire en 6H, et je doute qu'elle cherche à vous proposer ce format alors que vous n'avez visiblement pas eu de vrai DS de langue en prépa. Donc c'est n'importe quoi.
J'ai du mal à comprendre la logique de cette prof. Je ne parle pas de sa pédagogie, je ne peux en être juge, mais l'exigence d'un commentaire composé en colle et le format de l'épreuve proposé sont extrêmement déroutants.

Par contre c'est comme ça pour tout le monde, on est tous jetés dans l'analyse littéraire assez brutalement et ça fait un peu mal aux fesses.
Revenir en haut Aller en bas

Flo
Ancêtre MYHien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 14291
Logiciel(s) de création : Photoshop CS
Date d'inscription : 16/05/2006





MessageSujet: Re: 3615 Les prépationnaires à la dérive Mar 27 Nov 2012 - 18:44

Evy, pour ta dernière phrase, je suis d'accord. Je vais en prépa, forcément que ce sera pas la même chose qu'au lycée, que ce sera difficile, qu'il faudra s'accrocher... on est d'accord. Mais dans la limite du raisonnable!
Mais là j'ai l'impression qu'on m'a mis au milieu d'un cours de maths de MP*, et qu'on se plaint que je n'arrive pas à suivre... Je veux dire qu'elle pourrait faire des efforts, marquer beaucoup de choses au tableau, au moins au début, ou alors nous donner un polycopié à la fin résumant le cours, pour qu'au moins si on arrive pas à prendre des notes, on ne soit pas pénalisé. Parce-que grosso modo, plus tu rames, plus t'es mauvais, plus tu rames.. C'est un véritable cercle vicieux.
Je suis allée la voir à la fin d'un cours, pour lui dire que je n'arrivais vraiment pas à prendre de notes (elle va très vite en plus), elle m'a dit "euhm... accrochez vous!" Je crois que je vous semblerais normal si je vous dis que je décroche, à essayer de comprendre un cours depuis début septembre, 4h par semaine, sans être capable de comprendre où elle veut en venir?

La prof ne veut pas de plan linéaire car on a tendance à trop coller au texte, c'est plat, etc... Je veux bien qu'elle nous demande ça au 3ème trimestre, mais on débute, là...

Et ça me chagrine vraiment qu'il n'y ait pas de version. Je pense qu'elle veut pas qu'on s'emmerde à gérer les deux, donc qu'elle nous donne un commentaire seul pour qu'on soit "tranquille", mais si t'es mauvais, tu ne peux même pas te rattraper aux branches. x)
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité







MessageSujet: Re: 3615 Les prépationnaires à la dérive Mer 28 Nov 2012 - 9:46

J'avoue que je ne sais pas trop quoi répondre...Sa manière de procéder me paraît normale puisque c'est comme cela que ça s'est passé chez moi aussi. Mais il est indéniable que les cours de langue vivante en hypokhâgne servent à l'écrémage des étudiants, bien plus que les autres matières en fin de compte.
Néanmoins, accroche-toi. Prendre des notes en LV n'est pas forcément facile quand on a une maîtrise moyenne de la langue, mais on peut y arriver.

Quant au plan linéaire, il suffit de faire une problématique qui cartonne et l'explication est bien plus intéressante quand tu prends la problématique comme base. Mais encore une fois, à l'oral, pas à l'écrit où un commentaire composé est bien plus apprécié.

C'est dommage qu'il n'y ait pas de version, c'est tellement amusant et jouissif
Revenir en haut Aller en bas

Flo
Ancêtre MYHien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 14291
Logiciel(s) de création : Photoshop CS
Date d'inscription : 16/05/2006





MessageSujet: Re: 3615 Les prépationnaires à la dérive Ven 30 Nov 2012 - 20:21

J'ai pris les choses en main et acheté un grooos pavé de grammaire pour avoir un anglais impeccable, je suis obligée d'en passer par là. Après, je vais me manger des listes de vocabulaire, je viens bien finir par progresser...
Revenir en haut Aller en bas

Takako
Membre Dévoué

avatar

Féminin
Nombre de messages : 7194
Logiciel(s) de création : Adobe Photoshop CS4
Date d'inscription : 22/12/2005





MessageSujet: Re: 3615 Les prépationnaires à la dérive Ven 30 Nov 2012 - 22:00

Flo, accroche toi. Ça doit pas être facile, mais comme tu dis, en t'investissant tu finiras sans doute par progresser !

Dacia, nous on a pas toujours 20min en colle d'anglais. Seulement une fois sur trois. Sinon c'est en 40min ou à préparer à la maison. Et honnêtement je ne trouve pas ça plus mal. Comme ça il y a des fois où on a bien le temps de se poser, de reflechir, de trouver de vrais arguments et un plan qui tient la route. Comme ça quand on passe en 20min on a déjà quelques idées et on sait où on va. Enfin j'aime autant ce système ^^
Revenir en haut Aller en bas

Dacya
Admin

avatar

Féminin
Nombre de messages : 11439
Logiciel(s) de création : Photoshop CS5
Matériel Photo : Nikon D3100
Date d'inscription : 14/03/2007





MessageSujet: Re: 3615 Les prépationnaires à la dérive Sam 1 Déc 2012 - 12:59

    Sauf qu'au concours, t'auras pas le temps de préparer chez toi
    Fin perso, l'année dernière je profitais largement du rab qu'on avait naturellement en préparation, et j'ai vraiment mis un an pour arriver à tout caser en 20 minutes et encore j'ai du mal maintenant à avoir la vivacité d'esprit pour t'improviser un commentaire du tac au tac.
    Si jamais on avait fait un type de colle différente de l'oral cette année, j'étais cuite pour l'oral de concours, c'est clair et net What a Face
    D'ailleurs, ça me fait chier, j'aurais bien voulu que les CCP ça soit un oral à partir d'un texte, c'est toujours plus simple pour te replonger dedans quand t'as mal saisi un mot éè

    M'enfin après, je pense pas qu'en HK vous ayez le même type de colle d'anglais qu'en scientifique, ça doit être différentes attentes x)
Revenir en haut Aller en bas

LoOoukoum
Ancêtre MYHien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 10552
Logiciel(s) de création : Photofiltre
Matériel Photo : Nikon D40
Date d'inscription : 09/05/2006





MessageSujet: Re: 3615 Les prépationnaires à la dérive Sam 1 Déc 2012 - 14:17

J'ai appris y a une semaine que les CCP c'est un oral audio... -___-

Mais putain quoi, ma prof est une grosse conne... On fait toujours le même entrainement type Mines en anglais u___u
On fait des thèmes, des synthèses (type Centrale), point.

Et à l'oral, 20 minutes de préparation sur un article de journal, résumé, commentaire.
D'ailleurs nous on connait à l'avance le thème de la colle, ce qui permet de réfléchir à un commentaire chez nous. 20 minutes c'est tellement trop juste comme temps é___è

Du coup bah, aux prochaines vacances je m'entraîne à écouter des articles audio... =/

(oui on est dans le mauvais topic, je sais xD)
Revenir en haut Aller en bas

Dacya
Admin

avatar

Féminin
Nombre de messages : 11439
Logiciel(s) de création : Photoshop CS5
Matériel Photo : Nikon D3100
Date d'inscription : 14/03/2007





MessageSujet: Re: 3615 Les prépationnaires à la dérive Sam 1 Déc 2012 - 15:05

    Si tu veux LoOo' je peux te donner les noms des articles qu'on a eu nous pour que tu puisses juger de la longueur des articles qu'on écoute (c'est plus 4 minutes que 3 d'ailleurs) : )

    Ça me mine pour CCP (ohohoh) sérieux TT
Revenir en haut Aller en bas

LoOoukoum
Ancêtre MYHien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 10552
Logiciel(s) de création : Photofiltre
Matériel Photo : Nikon D40
Date d'inscription : 09/05/2006





MessageSujet: Re: 3615 Les prépationnaires à la dérive Sam 1 Déc 2012 - 15:08

Ohhh oui je veux bien s'il te plait, que tu me donnes les références =O

J'ai ri à ta phrase...
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: 3615 Les prépationnaires à la dérive

Revenir en haut Aller en bas

3615 Les prépationnaires à la dérive

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Make Your Horse :: - 2014 --