AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

[Histoire Commune] - Le Retour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[Histoire Commune] - Le Retour

Mira
Membre

avatar

Féminin
Nombre de messages : 2587
Logiciel(s) de création : photofiltre
Matériel Photo : Aucun
Date d'inscription : 15/06/2006





MessageSujet: [Histoire Commune] - Le Retour Sam 3 Oct 2009 - 18:25

Citation :
Je suis sûre que certains d'entre vous ont déjà lu un de ces fameux " Livres dont vous êtes le héros ". Les Betas on pensé à reprendre le concept en le modifiant un peu pour qu'on puisse créer une histoire ensemble. Un exemple sera plus parlant que des tartines [ Une manifestation de mon estomac désolée ] de lignes ...


Membre 1 : Personnage marchait tranquillement dans le long corridor quand un bruit le fit sursauter. Son coeur se mit à battre plus fort ... Sans même se rendre compte personnage accéléra le pas quand il se trouva face à deux portes :
Choix A : Prendre la porte de gauche
Choix B ; Prendre la porte de droite.

Membre 2 : Choix B.
Personnage ouvrit la porte de droite. Il se retrouva dans une chambre balblablaa.

Et ainsi de suite ! Donc allez y, c'est vous qui déciderez la tournure et les rebondissements de l'histoire héhé. Par contre vous n'avez pas le droit de tuer le personnage ou de le mutilet trop gravement, c'est pas drôle si c'est vite finit hein N'hésitez pas à répondre

(Pour ceux qui n'auraient pas tout compris (on sait jamais), je vous invite à faire un tour sur la première histoire commune, ça devrait vous éclairer)

Et on rajoute quelque chose en plus. Ce serait bien si, à chaque nouvelle page, le membre qui poste le premier message fasse un rapide résumé de l'histoire depuis le début, histoire que les flemmards qui ne veulent pas lire plusieurs pages puissent répondre tout de même.

Sur ce, commençons =D


Quand Camille se réveilla, cette nuit là, la chaleur était devenue insoutenable. Son lit défait était trempé de sueur et elle suffoquait, respirait à grand peine dans l'air surchargé de sa petite chambre. L'esprit embrumé par le sommeil et le cauchemar qu'elle venait de faire, elle se releva en vacillant et tituba jusqu'à la fenêtre qu'elle ouvrit en grand. L'air froid du soir s'engouffra brusquement dans la chambre, soulevant les rideaux, sa robe de nuit et ses cheveux ébouriffés. Elle y resta un instant, yeux fermés, calmée par sa fraîcheur nocturne.
Du haut du deuxième étage de son petit hôtel miteux, elle avait une large vue sur le village endormi. Les maisons serrées, juste séparées par des routes étroites et des jardins tristement ternes, étaient plongée dans l'obscurité la plus profonde. Et seul quelques rayons pâles de la lune lui permettait de deviner leur toiture impeccable.
Camille venait de fêter ses trente-six ans. Mais lorsqu'elle se regardait dans le miroir, ce n'était pas une séduisante jeune femme qu'elle voyait, mais un zombie au teint blafard et aux yeux méchamment cernés, témoignage direct de la précarité de sa vie. Elle avait passé la moitié de celle-ci à des petits boulots, et l'autre au chômage. Sans réelle ambition, manquant de charisme et pas vraiment jolie, elle n'était pas parvenue à s'imposer. Bref, une vie lamentablement ratée. Et elle se retrouvait là, au balcon de son vieil hôtel délabré, dans le minuscule et inconnu village de ses parents. Et elle se demandait encore ce qu'elle faisait là : cela faisait maintenant bien longtemps que sa mère était décédée.
Alors qu'elle contemplait les rares habitations muettes, elle sentit un violent de sortir. Marcher, s'éloigner de ce lieu lugubre où elle dormait depuis une semaine sans savoir que faire ensuite. Se retournant, elle attrapa un vieux manteau dans sa valise éliminée – héritage de feue sa mère – et sortit de la chambre. Elle dévala l'escalier trop raide et poussa la lourde porte de l'hôtel, se retrouvant soudainement à l'air libre, avec pour seul toit que les étoiles. Prise d'un sentiment d'euphorie, elle s'avança lentement sur la petit route asphaltée, les yeux rivés droit devant elle.
Au loin, une lumière s'alluma. Tout d'abord, elle crû qu'il s'agissait d'une fenêtre dans une maison, mais elle se rendit vite compte que ce n'était pas le cas. La lumière, étincelle vacillante dans le loin, s'approchait lentement mais sûrement vers elle, inexorablement. La jubilation qu'elle avait ressenti en sortant s'évanouit aussitôt, cédant sa place à une inquiétude sourde, et elle ralentit, puis s'arrêta. Elle ne portait que sa chemise de nuit sous son manteau, mais ce n'était pas de froid qu'elle frissonna. Elle aurait voulu faire demi-tour, mais elle resta là, immobile, observant la tâche brillante s'approcher. Une voiture, peut être ? Se demanda-t-elle avec espoir.
Une silhouette, bien humaine, se dessina finalement à quelques dizaines de mètres de là. Elle tenait une vieille lampe digne du XVIIIeme siècle, ses fragiles parois de verre protégeant tant bien que mal une minuscule flamme orangée. L'inconnu la tenait haut, loin devant lui. Sa vue lui fit manquer un battement.
L'homme avait le visage masqué par une épaisse capuche. Il s'approchait d'elle calmement, son manteau, ou sa cape disparaissant dans l'obscurité derrière elle, si bien qu'on ne pouvait dire où était la limite entre l'ombre des maisons et ses vêtements. La première image qui lui vint fut celle de la Mort telle qu'on la représente dans les contes, vieille femme dans une cape sombre et tenant une faux. Elle savait que c'était ridicule. Idiot. Pourtant, elle ne put empêcher la panique d'enfler, formant un noueux douloureux dans sa gorge. Une panique aussi inexplicable que incontrôlable.


Choix A : faire demi tour et s'enfuir
Choix B : Prendre une autre rue pour s'éloigner
Choix C : Continuer d'avancer vers l'homme

(Allez, je compte sur vous pour rendre ça intéressant =D)
Revenir en haut Aller en bas

Jade
Membre


Féminin
Nombre de messages : 2536
Logiciel(s) de création : Photoshop CS4
Matériel Photo : Nikon Coolpix S3100
Date d'inscription : 16/03/2009





MessageSujet: Re: [Histoire Commune] - Le Retour Dim 4 Oct 2009 - 12:29

Choix A

Camille envisagea de ne pas rester ici. Elle sentait le danger s'approcher dangereusement. Elle ne voulait et ne devait pas rester plantée là. Elle se retourna vivement et courut à grandes enjambées jusqu'à son habitat. Elle poussa violemment la porte et grimpa à l'étage où était située sa chambre. Là, elle s'affala sur le lit et trembla de peur. Qui était cette silhouette ? Pourquoi cette dernière se dirigeait-elle vers elle ? Et pourquoi avait-elle une capuche ? Elle regarda l'heure. Minuit passé. Elle se rappela alors ce que ses amies d'école lui racontaient lorsqu'elle était petite : les fantômes sortaient, d'après elles, à minuit. Camille n'y avait jamais cru, et pourtant, cette pensée lui donna froid dans le dos. Elle regarda par la fenêtre, terrorisée. La silhouette n'était pas présente. Soudain, elle entendit un bruit au rez-de-chaussée. Des pas lourds grimpèrent les escaliers. Elle voulut crier à l'aider, mais il n'y avait personne en cette fraîche soirée. De toute manière, sa voix était bloquée, elle était incapable de produire le moindre petit gémissement.

CHOIX A : Sauter par la fenêtre en jetant le coussin pour amortir la chute
CHOIX B : Se cacher dans un endroit de la chambre
CHOIX C : Rester et attendre

[Affreusement court, désolée x_x]
Revenir en haut Aller en bas

brooklinne1
Membre

avatar

Féminin
Nombre de messages : 426
Logiciel(s) de création : Photofiltre.
Matériel Photo : Canon digimax S600
Date d'inscription : 01/11/2008





MessageSujet: Re: [Histoire Commune] - Le Retour Mer 7 Oct 2009 - 17:12

      Choix B

      Et les pas qui retentissaient de plus en plus forts... Et Camille qui tremblait de tous les membres de son corps... Mais il fallait agir. Vite. Trouver une cachette. Pourtant, sa chambre n'était pas bien grande, et très peu meublée. Un lit dur, une armoire, et une bibliothèque où étaient rangés une multitude d'ouvrages poussiéreux. Camille prit une longue respiration, et courut sur la pointe des pieds vers l'armoire. Elle se faufila à l'intérieur, et se calla bien derrière deux manteaux. On la verrait surement si on ouvrait l'armoire, mais qui ne tente rien n'a rien. Soudain, elle entendit la porte grincer, s'ouvrire, doucement. Puis, les pas qu'elle avait entendu dans l'escalier commençait, tout doucement encore une fois, à avancer. Camille retenait sa respiration.

      Choix A ; Rester dans le placard à attendre.
      Choix B ; Sortir pour voir qui est là.
      Choix C ; Regarder par le trou de la serrure de l'armoire. (assez dur car l'armoire est etroite)
Revenir en haut Aller en bas

Piriel
Membre

avatar

Féminin
Nombre de messages : 774
Logiciel(s) de création : PhotoFiltre+GIMP 2
Date d'inscription : 10/04/2009





MessageSujet: Re: [Histoire Commune] - Le Retour Sam 10 Oct 2009 - 9:01

CHOIX A

Quelques secondes s'étaient écoulées. Mais elle entendait encore ce son qui lui glaçait le sang. Peut être que ce n'était qu'une illusion, qu'elle était folle ? C'est vrai, sa vie n'avait pas était facile. Ou bien un cauchemar ? En tout cas, Camille était horrifiée. Ne sachant plus quoi faire, elle resta immobile même si sa posture était inconfortable. Ses battements de cœur ralentissaient. Elle ne sentait plus ses jambes. Les pas résonnaient sur le plancher en bois. Ils se rapprochaient de sa cachette. Bientôt, Camille ne serait qu'un souvenir ? C'est la question qu'elle se posait. La porte de l'armoire commença à s'ouvrir. La femme ne respiraient plus, elle avait tellement peur... Et puis plus rien.

La lune laissa place au soleil. Camille se réveilla, dans l'armoire. Elle sortit et vu le soleil par la petite fenêtre de sa chambre. Elle regarda autour d'elle, rien d'anormal. Elle s'assit sur le lit, regarda le plafond pendant quelques minutes. Et, elle entendit quelque chose en bas.
" Les pas ! "
La peur s'empara d'elle. Elle ne savait plus quoi faire.

CHOIX A : Mettre son manteau et descendre voir ce qui se passe
CHOIX B : Se cacher sous le lit pour mieux voir sans se faire remarquer
CHOIX C : Rentrer dans l'armoire comme la dernière fois
Revenir en haut Aller en bas

Tatoun
Admin

avatar

Féminin
Nombre de messages : 8304
Logiciel(s) de création : Photoshop CS6
Matériel Photo : Canon 350D + 28-105mm
Date d'inscription : 19/08/2007





MessageSujet: Re: [Histoire Commune] - Le Retour Sam 10 Oct 2009 - 11:22

CHOIX A

Camille était terrifiée. Était-ce un cauchemar ? Elle l'espérait de tout cœur, sursautant à chaque bruit de pas. Elle ferma les yeux un instant, souhaitant de tout cœur se réveiller dans un lit tout chaud, au milieu d'un bel hôtel emplit de joie. Elle souleva une paupière, mais ne vit que les murs blanc cassé de sa petite chambre. Elle soupira. Pendant ce temps, les bruits de pas s'étaient atténués, Camille supposa donc qu'ils s'éloignaient. Elle ne savait que faire, terrifiée à l'idée que la silhouette aperçue la nuit précédente ne lui en veuille et soit vraiment en bas en train de la traquer. La jeune femme pris son courage à deux mains et saisit son manteau dans l'armoire. Elle fourra sa lampe de poche dans l'une des larges ouvertures de la veste, ainsi qu'un couteau suisse et une boîte d'allumettes avec son paquet de cigarettes. La jeune femme enfila donc son manteau, mis ses chaussures et poussa doucement la porte de sa chambre. Elle sortit sur le palier.
Soudain, une odeur insupportable lui emplit les narines, lui soulevant le cœur et lui tordant l'estomac. L'odeur étrange ne lui rappelait rien, à part le sang. Ce n'était pas possible, pourquoi un hôtel sentirait-il le sang ? Elle avança, à l'affût du moindre bruit, prête à sortir son couteau suisse de sa poche. L'arme était ouverte et Camille la serait si fort que sa peau saignait légèrement.
Le parquet craquant sous ses pieds lui arrachait un soupir à chaque pas, de crainte que la silhouette ne l'entende. Camille tentait vainement d'être plus discrète mais rien à faire, les planches de bois glissantes se bornaient à émettre de sinistres craquements, comme si tout allait s'effondrer au moindre faux pas. L'hôtel lui aussi était sinistre. Il semblait vide, aucun bruit ne se faisait entendre à part le craquement du parquet et les légers bruits de pas venant du bas du bâtiment. Où étaient donc passés tous les autres résidants du bâtiment ? La peur au ventre, Camille s'arrêta de marcher devant une porte légèrement entrouverte. Elle poussa la porte du bout des doigts, mais les retira rapidement du bois humide et gluant. Elle regarda avec horreur sa main, tachée d'un liquide écarlate. Camille sursauta et étouffa un cris. Du sang, c'était du sang, cela ne pouvait être autre chose. La jeune femme essuya ses mains sur un mur en tremblant, n'osant pas ouvrir la porte en plus grand de peur de découvrir un carnage écœurant.
Camille se reprit et continua son chemin, au fur et à mesure qu'elle s'approchait des escaliers, les murs étaient de plus en plus rouges, dégoulinants, et l'odeur du sang s'amplifiait. Camille sentit son pied butter dans quelque chose. Elle baissa les yeux et manqua à nouveau de hurler. C'était bien une main humaine qui dépassait de la porte entrouverte à sa gauche. La jeune femme sentit son cœur se tordre et releva vite les yeux. Elle arriva enfin aux escaliers. Les pas en bas semblaient venir des cuisines de l'hôtel, la dernière porte à gauche après la salle à manger. Camille respirait de moins en moins de peur que l'homme - la bête ? - qui était responsable du massacre des pauvres gens de l'hôtel l'entende. Ses pas légers mais peu assurés faisaient craquer le parquet de l'escalier, le bois ancien gorgé de sang était si glissant qu'elle manqua plusieurs fois de glisser, signant ainsi son arrêt de mort.
La jeune femme arriva enfin au terme des marches et entra dans la pièce de gauche, la salle à manger. Macabre Spectacle. Des corps empilés gisaient sans vie dans les coins, les lustres brisés pendaient lamentablement, les tables en morceau formaient une barrière de débris. Le sol, recouvert d'une couche de sang à moitié sec, luisait dans la lumière du jour. Camille sentit son cœur trembler. Elle tomba à genoux, imbibant son manteau du liquide écarlate. Elle contempla avec dégoût la scène, et laissa échapper un soupir nerveux.
Le bruit de trop. Les pas venant de l'autre pièce, la cuisine, s'arrêtèrent et repartirent dans la direction du soupir. Vers Camille.

CHOIX A > Se cacher (entre les corps sans vie, sous les reste de table...)
CHOIX B > Fuir à toute vitesse
CHOIX C > Sortir l'arme et se poster à côté de la porte pour prendre le tueur par surprise

(désolée, c'est un peu macabre ^^' pourtant j'ai limité mon imagination XD je voulais continuer mais c'est pas le jeu ^^ mais j'ai plein d'idées Very Happy )
Revenir en haut Aller en bas

brooklinne1
Membre

avatar

Féminin
Nombre de messages : 426
Logiciel(s) de création : Photofiltre.
Matériel Photo : Canon digimax S600
Date d'inscription : 01/11/2008





MessageSujet: Re: [Histoire Commune] - Le Retour Sam 10 Oct 2009 - 12:17

      Choix B

      Il fallait agir. Vite. Le fait de contempler des corps sans vie ne servirait à rien. Rien du tout à part se lamenter sur son sort, et mourir par la même occasion. Les pas continuaient leur trajectoire. Son manteau était imbibé de sang. Ses mains écarlates. On aurait dit une meurtrière. Sans réfléchir, la jeune femme courut vers la porte, l'ouvrit, et la claqua. Un râle retentit, tel un soupir. La chose était à l'intérieur. Il fallait faire vite. En pleins dans la ville, son couteau auc reux de sa paume, Camille commença à courir, vite. Elle avait l'air d'une folle échappée de prison, avec son allure sanglante, ses cheveux détachés, voletant derrière elle, envoyant un peu partout des gouttes de sangs, et son manteau, trempé de ce liquide rouge, coagulant peu à peu. Tout le monde se retournait sur son passage. Quelques uns poussaient des cris. De peure ? Camille n'avait pas le temps d'y penser. Elle sentait sa présence. Dans son esprit. Pourtant, les pas qu'elle avait entendu n'étaient pas là. Où étaient-ils ? Essouflée, Camille stoppa sa course effrennée, essayant de reprendre sa respiration. Soudain, elle sentit sa présence, derrière elle. La jeune femme s'immobilisa, serrant le poingt sur son couteau, ouvrant un peu plus la plaie dans sa main.

      Choix A ; Se retourner
      Choix B ; Fuir
      Choix C ; Attendre.
Revenir en haut Aller en bas

Piriel
Membre

avatar

Féminin
Nombre de messages : 774
Logiciel(s) de création : PhotoFiltre+GIMP 2
Date d'inscription : 10/04/2009





MessageSujet: Re: [Histoire Commune] - Le Retour Sam 10 Oct 2009 - 13:26

CHOIX C

Elle n'avait plus la force de courir. Ses muscles ne réagissaient plus, elle se demandait si elle était encore vivante ou si elle le serait dans quelques instants. Les pas continuaient de résonnaient. Sa main couverte de sang était figé. Elle regardait vers l'avant, Camille attendait le coup violent de la silhouette. Son souffle s'était arrêté. Comme une statue de marbre, elle était là, immobile. Les pas se rapprochaient encore. Elle avait peur. Un son de lame retentit dans son oreille. La plancher craquait dans la pièce sombre. La lame tomba, un courant d'air se produit. La fenêtre : la seul source de lumière était ouverte. La porte aussi. Le courant d'air "ferma" la porte d'un coup. Le meurtrier se reprocha. Le bruit de ses pas s'atténua jusqu'à ce que le silence gagne l'hôtel. Camille respira lentement, n'osant pas se retourner. Dix minutes plus tard, elle ne sentait plus de danger. Sa tête s'orienta sur le coté. Elle marcha les yeux fermés quelques secondes et s' arrêta. En ouvrant les yeux elle fait s'évanouir. Un couteau couvert de sang était posé sur le sol. Il y avait de petites gouttelettes rouges sur le plancher. Jusque dans l'escalier le sang frais coulait. Horrifiée, Camille remonta dans sa chambre, s'enferma à clé, ferma la fenêtre et paniqua. Elle avait fait les cent pas dans cette pièce sombre, vu qu'il n'y avait plus de lumière. Après s'être calmé, elle essaya de se reposer.

Après sa petite sieste, elle se réveilla. "C'était un cauchemar ! Maintenant je vais mieux." Des cris la contredit. Non, ce n'était pas un cauchemar. Elle entendait le cri d'une femme. Des nourrissons pleuraient, ne comprenant pas la situation. Elle décida s'attendre. Après un hurlement, Camille su ce qu'il s'était passé. Les bébés criaient encore. Son cœur se fendit. Il fallait les sauver à ses risques et périls. Mais elle ne supporterait pas de voir ses petits bouts de chou couverts de sang, le corps inactif. Ils ne méritaient pas la mort mais elle n'était pourtant pas prête à risquer sa vie...


CHOIX A: Descendre et récupérer l'arme laissé la dernière fois pour se défendre
CHOIX B: Rester dans la chambre en attendant le massacre.
CHOIX C: Descendre et fuir avec les enfants (mais attention, ça ne peux pas toujours marcher...)
Revenir en haut Aller en bas

Jade
Membre


Féminin
Nombre de messages : 2536
Logiciel(s) de création : Photoshop CS4
Matériel Photo : Nikon Coolpix S3100
Date d'inscription : 16/03/2009





MessageSujet: Re: [Histoire Commune] - Le Retour Sam 10 Oct 2009 - 15:24

[Hum, Juste une précision : Camille était sortit dans la ville, en plein coeur... C'était indiqué Wink Fais attention la prochaine fois (:]

CHOIX B

Camille ne pouvait et ne voulait plus bouger. Impossible. Comment aurait-elle pu ? Si elle descendait, elle n'aurait sûrement pas le temps de sauver les petits. De plus, Il l'attendait. A nouveau, des bruits de pas. De plus en plus fort, de plus en plus près. Camille ferma les yeux. Que faire ? Elle sauta du lit et se planqua en-dessous. Peut-être que son poursuivant la verrait... Au moins, elle saurait à qui elle aura affaire. Elle trembla. Soudain, elle eut un haut-le-coeur : le sang. Il était sur les draps, sur le plancher, sur la poignet de la porte. Impossible de ne pas se faire remarquer. Il entra. Elle s'immobilisa, et faillit crier. Mon Dieu... Il était là, si près. C'était la fin. La fin de sa vie nullissime et banale. Elle allait enfin avoir la paix... Oui, mais après quoi ?

CHOIX A : elle regarde les pieds de son poursuivant
CHOIX B : elle s'avance en dessous du lit et lève légèrement la tête pour voir son agresseur
CHOIX C : elle sort de sa cachette et décide de l'affronter
Revenir en haut Aller en bas

Miyukii
Nouveau Venu

avatar

Féminin
Nombre de messages : 11
Logiciel(s) de création : PhotoInstrument - Photofiltre Photoshop
Date d'inscription : 14/12/2009





MessageSujet: Re: [Histoire Commune] - Le Retour Lun 14 Déc 2009 - 23:36

CHOIX A :

Dominé par la peur, elle resta là, sous le lit, à attendre que son destin lui achève la vie.
Le meurtrier était là, Camille suivait ses pas des yeux, Il s'avançait puis s'arrêta brutalement prés du lit, Les cris des bébés se suspendèrent d'un seul coup, Elle le regardait s'éloigner, se dirigeant vers la sortie de la pièce ...

-CHOIX A : En Profiter pour se faufiler et s'enfouir par la grande fenêtre de la salle
-CHOIX B : Attendre toujours sous le lit
-Choix C : Suivre Le Meurtrier pour l'attaquer de derrière
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité







MessageSujet: Re: [Histoire Commune] - Le Retour Mer 16 Déc 2009 - 19:48

    Choix A.
    Quelle était la cause de se massacre .. pourquoi ? Etait-ce un évadé de l'asile .. lui-même, si proche .. Toutes ces questions vagabondaient dans sa tête. Mais une seule chose était sûre, il recherchait quelque chose, mais quoi .. Elle ? Non, il aurait tôt fait de la trouver, vu la délicatesse de ses faits et gestes. Toujours sous le lit, elle retenait sa respiration, ne voulant attirer son attention, qui pourrait sûrement lui être fatale. Il s'était éloigné, assez pour qu'on n'entende plus ses pas, qui était maintenant, nettement plus pressés et rapides. Courait-il ? Et pourquoi .. Mais ce bruit resté en continu dans sa tête et devenait de plus en plus fort, de plus en plus présent. Cette chose l'intriguait, mais la terrifiait. Une boule au ventre s'était formée, elle avait une curieuse envie de le suivre, mais ce qu'elle pouvait découvrir la laissait inquiète. Lorsqu'une chose étant un minimum censée lui vint à l'esprit, la poussant à se battre avec le destin .. Et si j'étais la seule à pouvoir arrêter cette machine de guerre, à savoir dans quel but .. Et puis, si ce n'est pas moi, qui ça sera. Il y avait de quoi réfléchir, mais du temps était minime, et il fallait se dépêcher, qui serait la prochaine victime .. Dans un ultime effort, elle se déplaça sous le lit pour en trouver la sortie, mais percuta contre un objet dur. Elle s'aperçut que ce n'était que son bois de golf, vieux de l'an quarante. Mais en y repensant, elle le prit, et l'emmena avec vers la sortie du repères de nombreuses poussières et races d'araignées toutes aussi velues les unes que les autres. Elle se releva et s'épousseta un peu les habits, mais le temps nous permettait pas d'être coquette. Elle s'avança jusqu'à l'armoire, pour reprendre son souffle et continuait sa marche de l'épouvante. Quand elle sortit de la pièce, elle ne l'avait pas vue, cette silhouette sombre, au visage masqué. Il sauta sur elle, sans pourtant être armé, et lui posa les mains, fermement sur la bouche, pour l'empêcher de crier.

    Choix A. Essayer de le mordre, he he.
    Choix B. Se Débattre.
    Choix C. Crier à l'aide, en vain.
Revenir en haut Aller en bas

Miyukii
Nouveau Venu

avatar

Féminin
Nombre de messages : 11
Logiciel(s) de création : PhotoInstrument - Photofiltre Photoshop
Date d'inscription : 14/12/2009





MessageSujet: Re: [Histoire Commune] - Le Retour Jeu 17 Déc 2009 - 1:16

Choix B

Elle se débattait comme elle le pouvait, criait, frappait et mordait mais la silhouette était plutôt structurée et bien remplie, ce qui faisait que Les efforts de Camille étaient vains. Il la tena violemment par la main, et se dirigea vers Le 1er étage, poussa sauvagement la porte d'une des premières de l'alignement de droite avec son pied, balança la femme dans un coin, sa tête cogna le mur, affligé, le sang gouttait doucement et s'écrasait sur le sol. Un ruisseau pourpre qui serpentait, Elle souffrait d'une hémorragie à ce qui paraissait.
L'homme prit un couteau ensanglanté se trouvant sur la commande, et s'avança vers la jeune femme, elle suffoquait et était angoissée, Il s'arrêta net devant elle, levant la main afin d'intégrer la lame dans sa poitrine, soudain il sentit une force qui le heurta, l'homme s'évanouit, Un inconnu se tenait derrière lui, souffrait d'une "grave" blessure sur le crâne et le bras. Il était de grande taille, ses cheveux longs et raides, aplatit sur son visage blême, son regard vide faisait ressortir ses yeux gris ampli de haine , il resta immobile devant Camille, à regarder le corps inanimé du meurtrier qu'il venait d'assommer, il leva ses yeux elle, un sourire se dessina vivement sur ses lèvres.
Tout à coup, L'assassin se releva, reprit son couteau et se retourna vers l'homme .

CHOIX A : Prendre rapidement un objet pour frapper le meurtrier
CHOIX B : Profiter de la situation et fuir de cet affreux bâtiment
CHOIX C : Paralysée de peur, Elle resta immobile à observer la scène tourner
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: [Histoire Commune] - Le Retour

Revenir en haut Aller en bas

[Histoire Commune] - Le Retour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Make Your Horse ::   :: Expositions :: Musée des expositions :: Arts Divers :: Archives-